Lissette

La vie avant la Gascogne ?

Nous avons vécu 11 ans à Madrid et 13 ans à Barcelone. Je dirigeais une école de langues, près du Passeig de Gracia, notre style de vie était très différent.

Nous sommes venus en Gascogne pour chercher une vie plus rurale et plus tranquille, moins matérialiste et plus sûre, et nous sommes chanceux de l’avoir trouvée. La vie ici suit le rythme de la campagne, donc c’est plus calme en hiver, où l’on se plait à rentrer chez soi et allumer le poêle à bois. En été, il y a les festivals, les marchés, les fêtes presque tous les jours, alors il faut prendre le rythme !

Pouvez-vous nous dire comment vous êtes devenue une telle polyglotte ?

Certaines personnes sont douées en math !

Quelles langues parlez-vous à la maison ?

Nous parlons anglais et espagnol, avec un peu de catalan également.

Pourquoi avoir choisi de travailler chez Bliss ?

Bliss a deux avantages importants que les autres agences ont du mal à atteindre : Un site web esthétiquement parfait et élégant, et une relation personnelle privilégiée avec ses clients.

Quelle est la partie préférée de votre métier ?

J’adore découvrir de nouvelles propriétés anciennes et leurs jardins qui abondent ici ; la France possède un magnifique patrimoine. Venant du Canada, je pense avoir peut-être une plus grande appréciation pour l’histoire que beaucoup d’européens, qui peuvent parfois trouver normal d’avoir une arche du 14eme siècle dans leur salon ou dans leur cave !

Quel est votre auteur français favori ? et votre chanteur ?

J’ai toujours aimé Amin Maalouf, comme auteur francophone. J’ai également lu un très beau livre de Anne Cuneo. Michel Tournier est un autre de mes auteurs préférés.

J’aime toujours Garou, qui est québécois. Il y a beaucoup de musique française que j’aime, je suis heureuse d’écouter tout ce qui passe à la radio.

Quel est votre plat gascon préféré ?

C’est très typique mais j’adore le magret de canard avec un verre bien frais de Pousse-Rapière.

Votre fille grandit ici dans le Gers, comment son expérience diffère-t-elle de votre enfance ?

Ma fille n’a jamais été envoyée jouer dehors par -15° ‘parce que c’est une belle journée aujourd’hui !’
plus sérieusement, elle vit une enfance très heureuse ici, plus rurale que la mienne mais finalement très cosmopolite pour une petite communauté. Elle a appris à s’occuper de poules, des oies et des paons et n’a jamais eu à attendre le bus par -30° !

De quelle façon votre vie ici diffère de votre vie dans les autres pays où vous avez vécu ?

La vie ici est très simple, il n’y a pas de consumérisme ni l’envie de frimer, ce qui est vraiment appréciable. J’adore que les gens recyclent et réutilisent autant plutôt que de tout jeter. Les gens aiment les brocantes et le vintage, et moi aussi !

Y a-t-il quelque chose qui vous a particulièrement surprise ?
La première fois que nous nous sommes assis à une fête de village, à une table posée sur des tréteaux, avec une nappe en papier et des couverts en plastique, et du vin servis dans des bouteilles de lait recyclées, cela a été une vraie surprise ! Mais nous avons adoré l’ambiance et désormais nous participons régulièrement aux marchés de nuit.

Quelle est la chose la plus inoubliable de la Gascogne ?

Lorsque vous arrivez et que vous ouvrez votre fenêtre de voiture, l’air sent comme du parfum – un mélange d’arbres en fleur, de terre et de toutes les plantes qui poussent. Je dis souvent qu’il faudrait mettre l’air en bouteille et le vendre comme parfum, c’est vraiment impressionnant. Il suffit d’aller à Toulouse pour une journée pour s’en apercevoir à notre retour.

Je sais que vous adorez lire des livres policiers en allemand, qu’aimez-vous d’autre pendant vos loisirs ?

Je m’occupe de mes poules et de mon jardin.  Et je lis tout ce qui me passe entre les mains !

Une idée de sortie ?
Les marchés de nuit sont extraordinaires.