Stephen

Vos origines ?

Avant la Gascogne, nous vivions dans le Suffolk rural, les deux départements ont des collines douces, mais la vraie différence réside dans le rythme de vie plus lent et dans le sens de communauté que l’on ressent ici dans les villes et les villages. Ma femme et moi étions tous deux enseignants en Angleterre et nous avions une résidence secondaire en France. Lorsque j’ai pris ma retraite à 55 ans, nous avons décidé de déménager avec nos quatre enfants en Gascogne.
Ce fut l’une des meilleures décisions que nous ayons prises.

Comment la Gascogne vous a-t-elle changé?

Je ne pense pas avoir changé mais je suis plus détendu et plus capable d’apprécier les plaisirs simples de la vie, tels que prendre mes chiens pour aller au café, et m’asseoir à l’extérieur avec une « noisette » à 9 heures du matin.

Qu’aimez-vous le plus dans le fait de faire partie de Bliss?

L’équipe de Bliss est un lieu de convergence de personnalités. Bien que nous soyons des professionnels sérieux, nous parlons, rions et profitons de la compagnie de chacun. C’est le sentiment d’appartenance à ce petit groupe que je trouve le plus agréable.

Un secret très bien gardé pour un endroit formidable où manger?

Il y en a tellement! – mais j’aime particulièrement les restaurants populaires des centre-ville, où on peut manger le menu du jour consistant de trois plats et d’un verre de vin pour 14 euros. L’un des repas les plus mémorables que j’ai fait a été à Toulouse, à une heure de route, au bar à vins numéro 5, où nous avons eu le plus extraordinaire menu «dégustation» avec 19 plats pour 28 euros.

Plat local préféré?

Il faut que ce soit du canard. À notre fête de village, ils servent autant de canard que vous pouvez manger et il est toujours parfaitement cuit.

Le plus drôle de tout ce qui vous soit arrivé en Gascogne?

Je me suis arrêté à un feu rouge provisoire mais le chauffeur français derrière moi m’a dépassé et est allé directement au travers, comme s’il n’existait pas. C’est assez fréquent.

Moment préféré de l’année?

L’été est absolument merveilleux en Gascogne. Les tournesols, le blé qui mûrit et les délices du rosé pâle et frais. Plaisirs d’été! – quand il fait bon vivre

En dehors de Bliss?

Je coupe mon gazon, ce qui est une tâche hebdomadaire au printemps, et même deux fois dans la semaine s’il a plu! Ma pelouse est si grande que je n’ai pas le temps de faire autre chose ces jours-ci! Heureusement, l’équipe BLISS vient de vendre notre maison près de Saint Clar et nous allons passer à une propriété avec un jardin plus petit afin que je puisse consacrer plus de temps à mon activité préférée – rencontrer des amis pour un verre et un repas.