Retour au Magazine

Lumière magique & garer ma voiture.


  • Qui: Ian Palmer Art & 10-44 Designs
  • Quoi: Artiste/Designer
  • Où: St. Jean Du Bouzet, Tarn et Garonne

Pourquoi la Gascogne ? Après 20 ans au sud de Londres et la réalisation que nous courrions de plus en plus vite pour aller nulle part, ma femme et moi sommes venus à Toulouse pour une petite pause. J’étais en vacances et j’ai pensé que c’était curieux qu’on passe tant de temps dans des agences immobilières … et nous avons fini par acheter une grange en ruine parce qu’il y avait de belles poutres. C’était sympa !

Comment était votre vie avant la Gascogne ? J'étais, et je suis encore un concepteur graphique. Je me suis rendu compte que la plupart de mes clients ne venaient pas à mon studio dans le sud de Londres, et que j’allais très rarement les voir sur leur lieu de travail. Je n'avais donc pas besoin de payer horriblement cher pour un studio. Nous avons acheté à moins d'une heure de l'aéroport de Toulouse, comme ça je peux aller à Londres pour une réunion dans l’après-midi et être à la maison dans la soirée. Au début, j'avais prévu de revenir au moins une fois par mois …

Project

'Alf' Source: Ian Palmer Art 2016

Comment est votre vie maintenant ? J'ai vite découvert que l'espace et le temps que j’ai gagné avec un mode de vie plus détendu signifiaient que je pourrais recommencer à peindre, quelque chose que je n'avais pas fait depuis mon entrée aux beaux-arts plusieurs années auparavant. Ma première exposition a eu lieu à Lectoure et de là j'ai ouvert une galerie locale à Auvillar - l'un des plus beaux villages de France.

Project

'Dragons In My Dream.' Source: Ian Palmer Art 2015

Votre studio ? Comment est-il, comment cela a changé votre vie/travail etc… Vivre ici m’a permis d’avoir un studio plus grand que ce que j’aurais pu imaginer plus un bureau pour le concept graphique. Ce n’est pas quelque chose qui aurait été économiquement possible au sud de Londres et en plus, bien sûr, il y a la lumière ….

Est-ce que cela a été un projet de rénovation et qu’est-ce que cela vous a enseigné ? C’était une rénovation complète. La première chose que nous avons faite a été de demander au fermier d’enlever sa moissonneuse-batteuse de ce qui allait être notre salon. Cela me fait encore sourire quand je m’assois sur le canapé !

Et qu’avez-vous appris ? Nous avons commencé la rénovation quand nous vivions encore à Londres - Je venais une fois par mois pour la journée pour voir ce que l’entrepreneur n'avait pas fait ... En fait, ça fonctionnait mal. Si vous n'êtes pas sur place, c'est très difficile. Je recommanderai de vous jeter à l’eau tout de suite et d’être impliqué autant que possible. Etre sur place est la clé.

Project

La studio. Source: Ian Palmer Art 2015

De quelle partie de votre vie en Gascogne êtes-vous le plus fier ? Ma femme qui a fait de notre vie ce qu’elle est, et de voir mes deux fils passer de l’anglais au français comme si c’était la chose la plus facile au monde (ils sont maintenant en train d’apprendre l’espagnol en plus …).

Votre parfait week-end ? Regarder mes deux fils jouer au football pour Lectoure et Lomagne Nord – et gagner – au soleil.

Qu’est-ce qui ne vous manque pas de la maison ? Ne pas arriver à garer la voiture, de payer une fortune pour le parking, de faire la queue pour tout et n’importe quoi... Tous ces petits plaisirs que l’on ne trouve malheureusement pas en Gascogne.

RETROUVEZ IAN PALMER